Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Jan

5 jours à Huahine

Publié par Céline et Vincent  - Catégories :  #Voyage

En vacances forcées à cause du patron faut bien s'occuper !

 

Quoi de mieux que d'aller passer Noêl sur l'île de Huahine pour fuir la pluie qui s'abat depuis quelques jours sur Tahiti.

 

 

 


 

Avec Céline on décide de passer 3 nuits dans le sud de l'île et 2 nuits à Fare, la "capitale" du Nord ou devrais-je plutôt dire le plus gros village de ce gros cailloux.

 

Décollage le 24 décembre avec une micro escale sur l'île de Raiatea avant d'atterrir à Fare.

 

Marianne, la gérante de la pension Te Nahe Toe Toe est là pour nous accueillir et nous conduire à bon port.

Notre coucou

Notre coucou

Hey hey !

Hey hey !

Il faut compter environ 25-30 min de voiture pour traverser une bonne partie de l'île et arriver à notre bungalow en bord de lagon. La pension se compose d'environ 4-5 bungalows et d'un espace pour le camping. Des abris sont prévus en cas de pluie pour protéger les tentes. La bande de terrain n'est pas bien large, tout au plus 15m entre la plage et la route mais l'endroit reste très calme car isolé, une impression de bout du monde.

 

Les propriétaires habitent juste de l'autre côté de la route et ont l'air très tranquilles.

Marianne nous informe qu'on sera les seuls pensionnaires durant notre séjour. On ne risque pas d'être dérangé par le bruit!

Pension Te Nahe Toe Toe

Pension Te Nahe Toe Toe

Histoire de fêter Noel on a réservé le soir un diner à l'hôtel le Relais Mahana qui se trouve dans la baie d'Avea un peu plus au sud. Après avoir vu l'état des vélos on décide d'y aller à pied en pensant qu'il ne nous faudra que 10-15min. On en met plutôt 30 !

C'est pas comme si la propriétaire nous avais prévenu ^^. La route n'est pas désagréable et longe le lagon. 

 

Moi qui pensais que le restaurant serait désert je suis étonné de voir qu'une bonne vingtaine de personnes sont déjà à table alors qu'il n'est que 19h15.

 

En Polynésie les gens mangent très tôt et du coup les cuisines ferment également tôt. Malheur au touriste qui aura traîné avant de sortir manger un morceau.

 

Le restaurant propose un menu unique, entrée de foie gras - filet de boeuf sauce morille en plat principal suivi d'une bûche au chocolat.

Miam, un régal!


 

Resto du relais Mahana

Resto du relais Mahana

Le menu de noel
Le menu de noel
Le menu de noel
Le menu de noel
Le menu de noel

Le menu de noel

Après une séance photo sur le ponton de l'hôtel voilà venu le moment de rentrer au bungalow et on se dit qu'on n'a vraiment pas envie de marcher une demie heure ... Il fait nuit noire mais on a pensé à prendre une lampe torche.

Ne comptez pas sur l'éclairage public, il est inexistant et ce n'est pas plus mal.

 

Après 2 min de marche le pouce levé une voiture s'arrête et nous prend en stop. Il s'agit d'une personne de l'hôtel que nous venons de quitter. On a de la chance car il n'y a vraiment pas grand monde sur cette route, pour ne pas dire personne.

 

Ponton du relais Mahana by night

Ponton du relais Mahana by night

Grand motivé que je suis je mets le réveil à 6h00 espérant trouver la motivation d'aller faire une rando au mont Pohena le lendemain.

 

Résultat .... levé 9h30 ! Bon en même temps le ciel est en partie voilé, on n'aurait pas forcément eu une belle vue.

On se rassure comme on peut ;)
 

La plage devant notre bungalow

La plage devant notre bungalow

Notre bungalow rouge

Notre bungalow rouge

On décide d'emprunter les vélos de la pension ou plutôt ce qu'il en reste. Ils ont vraiment l'air au bout de leur vie ... Les pneus sont à moitié dégonflés. J'ai été bien inspiré de ramener avec moi ma pompe à vélo.

Il faut savoir que dans les îles on vous prête ou on loue des vélos mais sans aucun matériel pour réparer en cas de crevaison. Je me voyais mal pousser mon vélo sous un soleil de plomb, j'ai donc ramené tout mon matériel pour réparer (chambre à air - kit de réparation + pompe).

 

Après avoir regonflé tous les pneus et réglés les selles nous voila partis sur les routes du sud direction le village de Parea. Le chemin est pratiquement plat et heureusement car autant vous dire que ces vélos ne sont pas du tout mais alors pas du tout conçus pour faire des cols. On peine déjà assez sur des faux plats montants avec ces vélos mono vitesse.

 

Céline s'amuse même à me doubler dans les rares petites montées. Je suspecte fortement mon vélo de freiner tout seul :)

Site archéologique du sud

Site archéologique du sud

Site archéologique du sud

Site archéologique du sud

Peu après avoir passé le camping Hiva plage on tombe sur un panneau indiquant un site archéologique en bord de lagon sur la droite.

Il n'y a pas de panneau d'information expliquant le site mais le court détour en vaut la peine ne serait ce que pour la vue sur le motu Araara.

Le terrain de foot du sud

Le terrain de foot du sud

Sur la route on devine le terrain de foot du sud de l'île

 

Et ce qui doit être les restes d'un bus envahi par la végétation ...

Les bus locaux !
Les bus locaux !

Les bus locaux !

En Polynésie vous verrez souvent ce genre de véhicule faisant office de bus. Une sorte de camion aménagé avec des banquettes et entièrement aéré. J'adore l'arrière avec son "issue de secours" :)

5 jours à Huahine
Village de Parea

Village de Parea

Nous avons poussé jusqu'à Tefareri'i pour voir le panorama et la superbe vue sur le lagon.

 

Il est déjà temps de faire demi tour car on a réservé le midi au restaurant "chez Tara" pour un Ma'a Tahiti.

Panorama de Tefareri'i
Panorama de Tefareri'i

Panorama de Tefareri'i

Panorama de Tefareri'i

Panorama de Tefareri'i

Le cadre est sympa, en bord de plage au milieu de la baie d'Avea juste à côté du relais Mahana. Je n'avais pas été franchement emballé par le premier que j'avais pris sur Moorea. Tous les plats avaient le goût du fumé ce qui n'est pas le cas de celui ci.

Comme prévu le plat est servi en quantité avec possibilité d'aller se resservir.

 

La pluie qui s'est invitée à la partie ne nous empêche pas d'aller ensuite piquer une tête sur la plage de l'hôtel.

 

 

Plage de l'hôtel relais Mahana (mais ou est charlie?)

Plage de l'hôtel relais Mahana (mais ou est charlie?)

Plage de l'hôtel relais Mahana
Plage de l'hôtel relais Mahana

Plage de l'hôtel relais Mahana

En partant on se renseigne sur ce qui est ouvert le soir dans le coin pour manger. On est le dimanche 25 décembre et en dehors du restaurant où nous avons déjà mangé hier rien n'est ouvert dans le sud de l'île... Bon en même temps ce n'est pas comme si on venait de manger pour toute la journée ;)

Vers 15h on enfourche nos vélos direction la pension et on pousse un peu plus loin jusqu'à l'épicerie du coin voir si on peut acheter quelque chose. Bien évidemment elle est fermée. En y réfléchissant on ne l'aura pas vu une seule fois ouverte du séjour.

 

Je motive Céline à poursuivre un peu plus loin pour se balader mais le col menant au centre de l'île aura raison de sa motivation :)

Point de vue du col

Point de vue du col

Le lendemain on a réservé le petit déjeuner à la pension avant d'emprunter un kayak pour se rendre à l'hôtel Royal Huahine qui n'est accessible qu'en bateau.

 

Petite session kayak
Petite session kayak

Petite session kayak

Céline profite du paysage pendant que j'échauffe mes muscles à ramer.

 

En chemin on croise deux chasseurs avec une ribambelle de poissons accrochés à la ceinture. On poursuit jusqu'à la plage de l'ancien hôtel Hana Iti. La plage est selon notre guide Lonely planet superbe et digne de Robinson Crusoe. Après quelques recherches on fini par tomber dessus mais nous ne sommes pas seuls. La pluie vient de commencer à tomber ce qui ne nous motive pas à nous arrêter pour faire bronzette. On décide de poursuivre jusqu'à l'hôtel où nous avons prévu de manger le midi.

En arrivant on passe devant les bungalows sur pilotis de l'hôtel. On aperçoit quelques touristes faisant du snorkeling entre les structures des bungalows. L'hôtel à l'air très calme, il est pratiquement vide aussi nous nous permettons de faire un plouf dans la piscine pour nous débarrasser de tout ce fichu sel qui colle à la peau.

Plage du Royal Huahine

Plage du Royal Huahine

Plage du Royal Huahine (mais ou est charlie?)

Plage du Royal Huahine (mais ou est charlie?)

C'est pas tout mais ca creuse le kayak !

On part s'installer au restaurant qui est pratiquement désert et on en profite pour prendre la table avec la meilleure vue sur le lagon avec au loin les îles de Raiatea et Tahaa

Repas du midi
Repas du midi
Repas du midi

Repas du midi

5 jours à Huahine
Sympa la terrasse

Sympa la terrasse

Après avoir passé deux bonnes heures à manger, le ventre bien plein, prêt à craquer, on se motive à reprendre le chemin du retour. Mine de rien ce n'est pas la porte à côté.

 

Nous avons déjà pagayé 1h30 pour venir et il nous faudra près de 2h pour revenir à la pension.

 

Une nouvelle fois on décide de se passer de repas le soir. On ne peut plus rien avaler :)

Mardi matin :

Ca yeah, il est temps de quitter le sud pour le nord. Marianne nous mène à Fare ou nous avons prévu une plongée avec le club Pacific Blue Adventure. Son local est en plein centre ville.

 

Après s'être équipés on embarque avec deux autres personnes, Jérémy et Ophélie pour se rendre sur le site de plongée de la passe Avapeihi. La visibilité n'est pas extraordinaire et on ne voit pas grand chose si ce n'est des requins pointes noires et quelques grosses murènes.

C'est qu'on devient exigeant à force de voir toutes les merveilles qui se cachent dans les océans. A la Réunion j'aurai été plus que ravit d'avoir pu apercevoir un requin de loin alors qu'ici le pointe noire devient vite banal. Il faut dire qu'on le croise de partout y compris dans les lagons.

 

En discutant un peu avec les personnes qui plongent avec nous on se rend compte qu'on loge à la même pension sur Fare chez Ariitere. On profite donc que le moniteur les ramène pour monter et charger tous nos bagages dans la petite voiture.
 

Manola nous accueille à la  pension qui parait bien plus sympa que sur les photos :) Pour une fois que c'est dans le bon sens!

Une belle piscine est entourée de bungalows aux couleurs vives, le tout joliment planté et fleuri. On pose nos affaires et on file au centre ville trouver un endroit où manger. Notre guide nous conseille le snack "Chez Guynette" qui se trouve sur le port.

Pension Ariitere

Pension Ariitere

Chez Guynette
Chez Guynette

Chez Guynette

Une terrasse ombragée avec vue sur le lagon. Bon la route passe devant mais vu la très faible circulation sur l'île ce n'est absolument pas gênant.

Le steak de thon pané servi avec une bonne petite sauce ne me fait pas regretter mon choix. En rentrant on passe par le chemin qui longe les plages et la chaleur ambiante nous invite rapidement à faire trempette pour se rafraîchir.

Plage de Fare
Plage de Fare

Plage de Fare

On profite du reste de l'après midi pour louer des vélos à la pension (toujours ces foutus vélos à simple vitesse ...). Cette fois ci ils sont flambants neufs. Je crois bien que nous sommes les premiers à les utiliser, les pneus n'ont pas l'air d'avoir roulé.

 

Etrangement ils paraissent bien plus "durs" que ceux de la pension Te Nahe Toe Toe. On peine à avancer et on doit même forcer en descente !!


 

Les fameux vélos

Les fameux vélos

On emprunte le chemin de terre qui longe l'aéroport puis l'étang en pensant qu'on aura une belle vue. En fait le chemin se situe entre l'océan et des plantations mais n'offre aucune vue particulière.

Après quelques kilomètres on arrive à la fameuse plage de l'ancien hôtel Sofitel.

 

Il faut le reconnaître, l'endroit est sublime. Un vrai décor de carte postale avec une eau bleue turquoise et les cocotiers qui vont bien.

Nous n'avons pas emmené le matos de PMT avec nous mais on se promet de revenir ici avant notre départ.


 

Plage du sofitel

Plage du sofitel

Les restes des bungalows sur pilotis

Les restes des bungalows sur pilotis

Le chemin du retour qui emprunte la route principale bitumée est en fait beaucoup plus agréable car offrant des vues bien dégagées. On passe devant d'anciens Marae transformés en sites archéologiques ainsi que devant des pièges à poissons artisanaux faits de pierres.

 

La vue depuis le pont menant au Sofitel permet de mieux apprécier la structure insolite.

 

 

Pièges à poissons de Maeva

Pièges à poissons de Maeva

Maeva

Maeva

Marae de Maeva

Marae de Maeva

Marae de Maeva

Marae de Maeva

En chemin je tombe pour mon plus grand plaisir sur un fruit de la passion tombé à terre que je m'empresse de ramasser discretos :)

 

Ca me rappelle les fruits que je ramassais au bord de la route chez nos anciens colocs tous les matins en partant au boulot ...

Le soir on décide de ressortir en "ville" et d'aller au Huahine Yacht club, un restaurant en bord de page devant lequel nous sommes déjà passés ce matin. Happy hour de 17h à 18h30 ;)

Juste avant de quitter la pension on tombe sur Jeremy et Ophélie qui sortent également. On leur propose de se joindre à nous. Ils ont aussi prévu d'aller au même resto. Bon en même temps on a vite fait le tour des resto ouverts le soir à Fare!

 

L'emplacement du resto en bord de plage avec la vue sur la baie et le ponton en bois est juste superbe. Je vous conseille d'y aller pour le coucher de soleil !
 

Huahine Yacht Club

Huahine Yacht Club

5 jours à Huahine
5 jours à Huahine
Vue depuis le Huahine Yacht Club

Vue depuis le Huahine Yacht Club

Après 2 verres plus que généreux on commande un filet de mahi mahi (de la carangue) pané à la coco qui est la spécialité de la maison. Merci au guide du conseil car c'était juste délicieux. Ophélie semble nettement moins emballée par son tartare de thon qui n'est pas préparé et donc sans goût.

 

Le mardi on a réservé une excursion en pirogue à la journée avec l'entreprise Poetaina qui propose le tour de l'île, la visite de l'unique ferme perlière, un arrêt aux anguilles sacrées et le repas du midi sur un motu (île). On est accueilli sur la pirogue par Maruia qui à pris l'habitude de crier aux gens qu'elle rencontre Ia Oranaaaaaaaaaaaaaaa ! Qui veut dire Bonjour en tahitien. Un véritable phénomène qui anime à elle seule toute l'île de Huahine. Les gens se trouvant sur le rivage jouent presque tous le jeu et répondent volontier en secouant la main voir en improvisant une danse :)

 

Départ à 9h30 de Fare pour un premier arrêt non loin de la plage de l'ancien hôtel Hana Iti. Petite session PMT dans ce qu'ils appellent un jardin de corail. L'appellation me parait un peu excessive car le site n'est pas non plus exceptionnel. Un beau ciel bleu aurait peut être aidé ;)

On s'arrête ensuite au niveau de Faie pour aller voir les anguilles sacrées qui se cachent dans la rivière. Elles auraient soit disant creusées des galeries le long des berges de la rivière pour se prémunir des baisses du niveau d'eau.

Elles sont plutôt impressionnantes, certaines font près de 2m de long mais elles sont à priori inoffensives :)

On les tire facilement de leur trou en ouvrant une boîte de thon qu'on verse dans la rivière
 

Les anguilles aux yeux bleus

Les anguilles aux yeux bleus

Les anguilles aux yeux bleus

Les anguilles aux yeux bleus

Sur le chemin du retour on tombe devant cette boutique au contraste saisissant. Déco de Noel et vente de banane

La cabane de Noel

La cabane de Noel

Après cette courte pause à terre on reprend le bateau direction la ferme perlière qui se trouve à 5min dans la même baie.

 

La ferme est en fait une cabane en bois construite au milieu du lagon sur un platier de corail. On nous explique toutes les étapes nécessaires pour obtenir une perle. Il faut savoir que l'obtention d'une perle n'a rien de naturelle et qu'il faut être patient. Très patient même (18 mois minimum pour une petite perle...).

 

Depuis le bungalow on aperçoit une autre construction sur l'eau à 200m de là. On nous explique qu'il s'agit de la maison des artistes qui fabriquent la poterie sur Huahine, poteries qu'on peut acheter à la ferme perlière. Ils ont en fait décidé d'habiter sur l'eau pour fuir les attaques incessantes des moustiques en début de soirée. Les moustiques n'étant pas sur l'eau ils ont décidé d'habiter là où on ne les trouvait pas. Pas bête les loustics.

La fameuse Maruia !

La fameuse Maruia !

Midi approchant on nous dépose sur le motu Murimaora sur lequel la compagnie possède un terrain. Après une démonstration de découpe de noix de coco et de préparation d'un poisson cru au lait de coco on passe à table les pieds dans l'eau :)

Très bon repas et pour les gros mangeurs possibilité de se resservir ;)

La pirogue et son balancier

La pirogue et son balancier

On continue notre tour de l'île vers le sud et on a la belle surprise d'apercevoir le temps d'un instant un dauphin faisant quelques sauts hors de l'eau. Ca me rappelle un instant notre mise à l'eau avec les dauphins de Mayotte il y a déjà 4 ans.

Son passage aura malheureusement été trop furtif pour être pris en photo.

 

De retour vers 16h30 on profite du reste de la journée à la piscine de la pension. Le soir on ressort avec Jeremy et Ophélie pour rejoindre Lloris et Sandra 2 personnes qu'on a rencontré  sur Papeete 1 semaine plus tôt et qui sont aussi en vacances sur Huahine.

Ca yeah, dernier jour sur Huahine, on a réservé un scooter pour pouvoir faire le tour de l'île et se rendre dans tous les coins que nous n'avons pas eu le temps de voir en vélo.

On s'arrête d'abord au village de Maeva devant le site archéologique pour monter au sommet du mont Tapu (430m d'altitude). Après avoir demandé le début du chemin à un habitant de Maeva on attaque la montée.

 

Attention, il y a un panneau indiquant "chemin de randonnée " au niveau de Maeva mais ce n'est pas celui qui mène au sommet. Ce sentier mène à une autre rando que nous n'avons pas faite.

Le sentier à ne pas emprunter

Le sentier à ne pas emprunter

Le début de la rando se fait juste avant d'arriver au panneau indiquant "Maeva" en venant de Fare. Il faut prendre le chemin bétonné qui monte sur la droite et dont l'accès est limité par une barrière levante (qui était ouverte pour nous). Nous conseillons de laisser la voiture ou scooter au niveau de Maeva car il n'y a pas de place pour se garer et l'endroit est un peu isolé. La pente bétonnée étant assez raide et glissante je déconseille de la prendre en voiture ou scooter. Après 20-25min de marche on arrive à la grosse antenne rouge et blanche qu'on voit depuis la route en contre-bas. Un portail et une clôture empêche l'accès à l'antenne et le chemin continue entre la clôture et la paroi rocheuse (passage étroit recouvert de végétation mais assez large pour une personne). A partir de ce point commence la véritable ascension.

 

J'entends des voix de personnes qui semblent finir leur rando. Quelle surprise de croiser Lloris et Sandra accompagnés d'un guide qui sont visiblement montés beaucoup plus tôt que nous :)

Ils sont tous trempés et ont du se prendre la grosse saucée que nous avons eu en scooter sur la route ;). Le terrain est donc forcément bien humide et un peu glissant mais sans réelle difficulté.

Le plus dangereux reste le tout début après avoir quitté l'antenne car on marche sur une dizaine de mètres sur de gros rochers bien glissants et sans possibilité de se retenir à des arbres en cas de chute.

Tout le reste de la rando se fait dans la forêt et sur la crête.

 

Si vous marchez bien, comptez environ 30min depuis l'antenne pour atteindre le sommet. En marchant tranquillement il faut je pense 45min.

On arrive sur un espace dégagé ou il est même possible de poser deux petites tentes (cf photo). Deux drapeaux ont été plantés et on peut admirer la vue côté Nord sur l'étang et côté Est sur la plage de l'ancien Sofitel. Malheureusement pour nous la vue était partiellement bouchée.

Les drapeaux

Les drapeaux

La vue sur la plage du Sofitel en contre-bas

La vue sur la plage du Sofitel en contre-bas

La vue côté Nord

La vue côté Nord

L'espace "plat" pour les tentes

L'espace "plat" pour les tentes

1h plus tard on retrouve notre scooter qui nous fait des siennes et refuse de démarrer. Certainement la faute à la pluie qu'on vient d'essuyer dans la descente...J'essaye de démarrer au kick mais la molette sur laquelle on doit appuyer tourne dans le vide car dessérée!

 

A ce moment je me mets à maudire l'agence de location qui loue des scooters en mauvais état. Heureusement pour nous une fiat panda s'arrête presque tout de suite pour voir ce qui ne va pas et le conducteur après avoir essayé de démarrer le scoot revient avec une molette de son coffre et nous resserre le boulon :)

Le bolide démarre aussitôt et nous revoilà sur les routes direction la plage pour un pique nique bien mérité.

Plage de l'ancien Sofitel

Plage de l'ancien Sofitel

On se remet en route vers 14h30 en se disant qu'il ne faut pas traîner car on a encore un bon bout de chemin et notre avion est à 18h50 :)

On arrive à la fameuse côte qui mène au belvédère. Le bolide qui est en fait un 50 cm3 peine vraiment à monter et on est à la limite de se dire que Céline va devoir descendre pour pousser. Inutile de vous dire qu'il est "impossible " de monter cette côte de près de 15% avec un vélo!! Ou alors je veux bien payer mon coup à boire à celui qui le fera héhé (preuve à l'appui bien sûr ;))


 

Vue depuis le belvédère

Vue depuis le belvédère

La suite du trajet se fait sans encombre et nous avons même la chance de pouvoir observer deux raies léopard nager en surface à 5m de la route. Une personne rencontrée sur le bord de la route à ce moment là nous propose son fusil de chasse pour aller les tuer ... Nous déclinons gentillement son offre :).

Quelle idée de vouloir tuer de superbes raies !

 

On s'arrête au niveau de l'hôtel Relais Mahana pour voir la boutique de paréos qui se trouve juste en face et que tout le monde nous conseille depuis le début de notre séjour. Il s'agit d'un couple travaillant chacun de son côté, la femme sur des modèles féminins à Parea et l'homme sur des modèles ...masculins dans la baie dAvéa.

Les motifs sont tous faits mains et les couleurs vachement sympas. Les modèles hommes sont vraiment beaux et variés tandis que ceux pour femmes représentent tous la fleur de tiraré. Une bonne idée cadeau pour tous ceux qui veulent ramener un souvenir original.

 

De retour à la pension pour 17h on profite une dernière fois de la piscine en prenant l'apéro autour d'une tabu vodka bien rafraîchissante avec Jérémy et Ophélie.

 

On arrive sur Tahiti sous une pluie battante qui nous fait déjà regretter d'avoir quitté cette belle île.

Un grand Merci à Claire qui est venue nous récupérer à l'aéroport ;)

 

PS : On a perdu en chemin le protège pluie de notre sac à dos (coloris vert pomme). Si vous le trouvez et passez par Papeete n'hésitez pas à me contacter :)

Commenter cet article

À propos

Voyages dans l'Océan Indien et Pacifique